Bruno COLLIN

Bruno CollinBruno Collin est né le 12 Septembre 1963 à 23h59 afin d’éviter l’insondable miséricorde du 13 à table, au carré, au pain retourné sur un coin rageur de table béante.

A la première seconde de la première minute, Bruno mit fin à la légèreté factice de la vie :  il cria « ni conne, ni cas nonne », ce qui signifie en terme récent de faire un non-choix factuel…

Finalement de Munich, sa mine seconde ôta sa mère d’un doute ; Bruno ne grimperait jamais jusqu’à l’Olympe usé avant l’âge et finirait sous la selle blade and soul agé.

Un jour mauvais, en sortant de chez Dia, fragment de bonheur perdu (c’était un faux calculateur), il rencontra Claire ; obscure femme, sans le sou, exposée sur le bord de la route, pris son colis mateur entre les yeux et lui dit : je suis la balance des Blancs Manteaux et si le mec habite près de chez toi, c’est qu’il finira en mode maquereau.

Claire, qui n’en demandait pas tant, de pose en pose, masqua sa gêne en profondeur et lui glissa paradoxalement que la priorité n’était pas à la vitesse mais à la pose au mètre près…

Il comprit ce jour là et bien trop tôt que l’ouverture était souvent un mauvais réflexe…

Et puis plus rien pendant 50 ans. Jusqu’au jour béni ou Bruno rencontra Nathalie, prof auteur de champs contaminés et François, obscure acteur aux paramètres sombres.

Depuis, du noir à la couleur parfois, des nuages à la lumière toujours, Bruno a enfin fermé le rideau sur la boite noire et file le parfait amour entre pixel et mer…

Bruno Collin - Entre ciel et Mer -S4-02-300dpi

Nuage04

Ce contenu a été publié dans Entre Ciel et Mer. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>